Contrairement à beaucoup d’idées reçues, la création d’un logo de qualité n’est ni simple, ni rapide. Elle nécessite plusieurs étapes très précises avant de faire une proposition de logo de qualité. Je vais vous expliquer ces différentes étapes et leur importance.

Le contexte

Le logotype doit véhiculer les valeurs de votre entreprise. Il est constitué d’un ensemble de signes, de symboles, de typographies et doit être facilement reconnaissable et lisible. C’est la vitrine de votre entreprise, la première image que l’on aura de celle-ci, vous comprenez l’enjeu et qu’il faut apporter un soin particulier à l’élaboration de ce logo qui devra rester auprès de vous de nombreuses années.

Etudier votre entreprise, ses services, sa cible…

Etant donné que le logo véhicule l’image de votre entreprise, il va falloir que le graphiste en charge de sa création s’imprègne de votre entreprise, de ses valeurs, ses points forts et ses points faibles, son historique, son positionnement sur le marché… etc. Cette étape est très importante avant de se lancer dans la création. Votre logo doit être pertinent et servir les intérêts de votre activité. Il est donc primordial que vous ayez déjà en tête votre positionnement d’entreprise, chose qui n’est pas forcément obligatoire lorsque l’on est en pleine création. Il est donc important de prendre le temps de se positionner avant de commander un logotype à un graphiste.

Etudier la concurrence et le secteur d’activité

Maintenant que le graphiste connait votre entreprise, il faut qu’il étudie votre secteur d’activité et vos concurrents. Dans chaque secteur d’activité il y a des codes couleurs, des pratiques en communication, le but n’est pas forcément de les recopier mais de les connaître afin de positionner votre logo en toute connaissance de cause.

Ainsi, dans le domaine des BTP la couleur rouge est souvent présente. Il est utile de le savoir car on peut choisir stratégiquement de s’en éloigner.

Par exemple, il serait assez mal vu d’utiliser du rose bonbon pour le logo d’une entreprise de pompes funèbres, ou bien d’utiliser un crane comme icône dans ce même logotype serait d’un mauvais goût incomparable !

Concernant l’étude de la concurrence, cette étape apporte plusieurs avantages. D’une, il est primordial de cerner vos concurrents et leur communication, d’étudier son impact sur votre cible et d’en tirer une analyse pour l’élaboration de votre futur logo. Dans un second temps, vous faire parler de vos concurrents et de leur communication va faire ressortir vos goûts en matière de design et c’est utile de discuter de cela avec vous dans le but de créer une image qui vous ressemble.

Attention, je ne dis pas qu’il faut que le logo vous plaise absolument, loin de là ! Le logo doit parler à votre cible et l’attirer. Je prends un exemple concret, vous êtes un entrepreneur quadra qui a le projet de mettre sur le marché une application mobile de jeu destinée aux adolescents. Votre logo doit être porteur d’image auprès de votre cible, c’est à dire les adolescents, être fun, ludique et tendance. Si vous n’aimez rien de tout ça, peu importe, puisque c’est votre cible qui va faire vivre votre produit en l’achetant.

Le processus créatif

Chaque graphiste a développé son propre processus créatif, même si on peut définir les grandes lignes principales. Plusieurs méthodes existent et sont enseignées dans les écoles d’Arts Appliqués.

Le processus créatif va permettre au graphiste de structurer sa réflexion autour de la création de votre logotype (ou d’un autre visuel). Le but étant de « mettre au monde » des axes créatifs qui seront développés par la suite dans la phase de recherches. Whaou là je suis sûre que je vous ai perdu ! Cette étape peut vous paraître abstraite, étrange et difficile à imaginer, limite comme de la magie (noire) ! C’est normal, gardez en tête que le graphiste professionnel que vous avez engagé a étudié le design pendant plusieurs années, il a peaufiné son esprit créatif et d’analyse, il élargit sans cesse sa culture visuelle en lisant des magazines spécialisés, en fréquentant des expositions, etc… Ne vous en voulez pas donc de ne pas saisir tous les rouages de la créativité et de confier cette tâche à un professionnel aguerri.

Revenons à notre processus créatif. Celui-ci va permettre au graphiste de trouver des pistes créatives pour la création de plusieurs propositions de logo. En effet il est utile de réaliser plusieurs ébauches de logo avant de trouver la bonne, celle qui vous faut et qui sera finaliser. Cette étape se compose de brainstorming, associations d’idées, qui sont sous forme de notes sur une feuille. A partir de ces écritures, des idées se dégagent. Puis il faut transmettre ces idées dans des formes, des pictogrammes, des écritures, etc… qui constitueront votre logo. On réalise plusieurs croquis à ce moment-là.

A ce stade, la création part dans tous les sens, les bons et les moins bons, mais c’est en laissant son esprit vagabonder que l’on arrive à des idées originales et percutantes.

C’est pourquoi l’étape de recherche est très importante. Plus on prend du temps dans cette étape et plus votre logo sera « bon ». A vous de définir les enjeux de votre logotype et de choisir le budget que vous souhaitez y consacrer, en toute connaissance de cause. C’est cette étape qui va être plus ou moins longue lorsque vous choisissez un logo « petit budget » ou un logo « de luxe ».

Personnellement, j’inclus dans mon processus créatif une étude colorimétrique, formelle et typographique en rapport avec mon brainstorming initial. Par exemple, comment représenter la valeur maternelle ? avec des formes rondes et des couleurs douces.

Le mythe du créatif

Vous avez peut-être en tête le mythe du créatif. Dans l’esprit collectif, le créatif est assurement un hipster avec une barbe hyper tendance. Il est bobo et dessine 3 logos au petit déjeuner. La créativité coule dans ses veines et après un brief de 5 minutes, il « pond » le logo le plus créatif du monde en 2 secondes (et à main levée) ! Bien sûr il existe des personnes ultra douées dans la profession. Oui il y a des sujets qui vont grandement inspirer un graphiste et il aura plein d’idées plus créatives les unes que les autres. Mais tout ça relève plus du mythe qu’autre chose. Avant de dessiner un bon logo, le graphiste doit  avoir cerné l’entreprise, la cible, etc… (voir toutes les étapes citées précédemment). Avoir un processus défini aide grandement à créer quelque chose de justifié et qui marche. Ainsi, il est impossible de créer un logotype de qualité en 1 heure. Comprenez pourquoi un logotype peut sembler « cher » (je mets le mot cher entre guillemets car chacun à sa propre perception des coûts), c’est parce que sa création demande du temps et du savoir-faire.

Le choix des propositions de logo

En fonction de l’étude globale qui a été effectuée en amont et des recherches de logo sur le papier, le graphiste va choisir ses pistes « préférées », celles qui répondent le mieux au besoin du client, puis vous les présenter. Ces propositions de logo seront justifiées afin que vous compreniez pourquoi le graphiste a élaboré ces créations. Comme expliqué plus haut, le logo doit être censé et pas juste « beau ». Le logo doit répondre à une problématique de communication par le choix de ses couleurs, de ses formes, de la typographie (police d’écriture).

Finalisation du logotype

Après discussion, vous avez choisi un prototype de logo qui vous convient. Le graphiste passe à l’étape de finalisation. Il redessine le logo parfaitement, équilibre les formes, les espaces, peaufine le choix des typographies et des couleurs. Plusieurs déclinaisons du logo peuvent être réalisées en fonction de ce qui avait été prévu : logotype version mobile, print, web…

Livraison du logotype et droits d’auteur

Avant d’engager un graphiste, renseignez-vous sur la cession des droits d’auteur, le droit d’utilisation et la livraison des fichiers. En effet, un logo est une œuvre de l’esprit et la personne qui l’a créé possède des droits d’auteur. Ainsi, pour que vous ayez le droit d’utiliser le logo, le graphiste doit vous céder ses droits sur une durée, une zone géographique et une utilisation définie. Ces droits sont calculés en fonction de ses 3 critères et interviennent en plus du coût de création. Ils doivent être mentionné sur la facture afin d’être en règle.

C’est fini !

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un nouveau logo. Il a été conçu avec soin par un graphiste professionnel qui connait les rouages de son métier. Félicitations ! A présent il est dans votre intérêt de respecter cette création et de l’utiliser sans la dénaturer. Pour aller plus loin dans l’aide à l’utilisation de votre logo, n’hésitez pas à commander la création d’une charte d’utilisation ou charte graphique à votre graphiste.